Agence Paris: 14 Rue des Minimes 75003 Paris +33 (0)1 40 29 40 94
Agence La Havane: Assistance 24/7 à Cuba +53 5680 1630
Nous contacter
Règles Covid-19 à Cuba
Casa Barmarin

Entretien avec le propriétaire : Casa Barmarin

Vous pouvez réserver votre séjour à Casa Barmarin avec NovelaCuba.

Chez Camila Yeron, cubaine, originaire de la Havane. Depuis 1998, avec Thomas Verwacht son ex-compagnon architecte, elle vient régulièrement à Trinidad. Le couple tombe amoureux de la ville, de son atmosphère coloniale et du paysage bucolique de ses vallées environnantes. En 2006, ils achètent cette bâtisse et la convertissent en maison d’hôtes.

Où ?

À Trinidad.

Comment ?

Vous êtes reçus par les managers de Casa Barmarin qui assurent la continuité de l’esprit de la maison imaginé avec soin et amour par Camila et Thomas.

Une muse

“Notre maison est une personne et elle s’inscrit dans une lignée de femmes. » Camila et ses sœurs poursuivent le projet initial du couple. Le nom de Barmarin a tout une histoire. Il a été choisi en hommage à la professeure de dessin de Thomas en école d’architecture. Elisabeth Barmarin, peintre et sculptrice belge de renom est une amie de la famille. « L’artiste a été dès le premier jour l’esprit protecteur de la maison ».

L’esprit de la maison

L’artiste Elisabeth Barmarin est venue plusieurs fois à Cuba et a visité Trinidad. C’est son amour de l’architecture, de la peinture et de l’art en général qui a inspiré Camila et Thomas. Elle a insufflé l’inspiration pour la restauration de la maison : conserver les éléments coloniaux originaux, décorer les espaces et faire coexister art et hospitalité dans un style cubain.
Au départ, la maison devait être une galerie d’art contemporain cubain avec résidence d’artistes.
Au cours des premières années, le couple organise des évènements culturels et musicaux comme une « Peña de Nueva Trova » où jeunes talents et musiciens confirmés sont au programme.

Le style

Ce qui fait le caractère unique de Casa Barmarin c’est sa situation privilégiée dans le centre historique de Trinidad, son caractère architectonique colonial, son calme mais aussi ce parfum de jasmin qui embaume le patio et la qualité du service prodigué, un mix d’hospitalité cubaine avec des touches européennes.
« Casa Baramin a su garder son âme tout au long du processus de transformation. »

L’hospitalité

Casa Barmarin est avant tout une entreprise humaine. Toute l’équipe est fière de représenter sa ville et d’oeuvrer pour la transmission de son patrimoine.

« Nous voulons montrer le meilleur de Trinidad et de Cuba. Nous sommes conscients que derrière le décor tout n’est pas rose. Mais nous savons aussi que sans une certaine fidélité à l’identité de la maison, à la culture cubaine et à nous-mêmes, ce travail d’hospitalité serait très médiocre et commercial. » déclare Camila.

Les confitures, des gâteaux et le yaourt du petit-déjeuner sont faits maison. Et si Camila et son équipe vous recommandent des lieux ou des activités, c’est parce qu’ils les ont testés et approuvés !

L’instant de Camila

L’apéritif est le moment préféré de Camila. À cette heure-là la température devient plus fraîche, les fleurs de jasmin s’ouvrent. « Nos yeux sont encore remplis des images lumineuses de la journée. Après s’être douchés et habillés pour sortir dîner et danser, la soirée apparaît pleine de promesses. »

L’endroit préféré de Camila

Quel est son endroit préféré ? Son coeur balance entre la cour intérieure qui abrite jasmin et plantes tropicales ; et la fenêtre du salon qui donne sur la ruelle où se tient le marché des brodeuses et autres artisans.

Cette cour intérieure est un havre de verdure, un espace de vie et de partage. Depuis la galerie couverte, on a une vue globale. « Les jours de pluie, on pourrait rester là pendant des heures à regarder l’eau ruisseler sur les carreaux de terre cuite du sol du patio. Un endroit qui respire. » Quant à la fenêtre du salon, c’est un élément typique de l’architecture coloniale des premières villes cubaines fondées par les Espagnols. Son socle dessine un banc sur lequel on peut s’assoir pour observer la vie dans la ruelle.

Le sens du détail

Priorité à la décoration couleur locale. C’est une exigence de Camila. L’atmosphère cubaine règne dans tous les coins et recoins de la maison. Camila a aussi privilégié la fabrication à la main : des couvre-lits et nappes réalisées par les brodeuses de Trinidad aux corbeilles à pain, sets de table en passant par des lampes tissées en fibres naturelles, meubles et armoires en bois, dalles de sol et pots en argile, housses de coussins signés de designers cubains etc. « C’est notre façon de soutenir l’économie locale et de mettre en valeur le talent créatif des Cubains. »

LES BONNES ADRESSES DE CAMILA

La Marinera
Un restaurant de fruits de mer à Casilda. « Pour moi c’est le meilleur restaurant de Trinidad. Ce n’est pas le plus beau, mais c’est là où vous mangerez les fruits de mer les plus frais, les plus savoureux et où le service est le plus authentique. Les serveurs n’ont peut-être pas la technique d’un restaurant étoilé, mais ils sont spontanés, attentifs, souriants et savent que ce qu’ils proposent est de grande qualité. »

Le bar de l’hôtel Las Cuevas
« Même chose que pour La Marinera ! Il n’est pas parmi les meilleurs de Trinidad, mais la vue sur la ville et la péninsule d’Ancón que l’on a depuis sa position élevée et la gentillesse des employés me donnent toujours envie d’aller prendre un cocktail pour regarder le coucher de soleil sur la mer des Caraïbes. »

Les artisans du Callejón de Peña
Dans le quartier de la Casa Barmarin. Camila recommande tous les artisans. « Nous travaillons ensemble depuis des années et nous avons appris à les connaître, à les apprécier et à découvrir leur savoir-faire. Ce marché s’appelle La Candonga. »

La Casita del Barro Santander
L’atelier de Coqui Santander, la célèbre famille de potiers trinitaires les Santander. Maceo n° 443

Galería Taller Deustua
La galerie du peintre et potier Alejandro López Bastida. Maceo n° 396.

Parc Naturel El Cubano
« Notre excursion familiale préférée ! À l’entrée de Trinidad, en venant de Cienfuegos, avec sa cascade et sa piscine naturelle El Salto de Javira. Il est possible de s’y rendre en voiture, mais y aller à cheval est tellement mieux et le plus amusant. Les deux derniers kilomètres avant la cascade se font à pied sur les sentiers, à travers la forêt tropicale. »

Sabine Bouvet
Author Placeholder

Pour Novela Cuba cette journaliste free lance donne la parole à ceux qui vous reçoivent. Elle dresse des portraits de maison et sert des tranches de vie cubaine. En quête d’ailleurs proches ou lointains et de rencontres inspirantes pour la presse voyage, art de vivre, aventure et l’édition; Sabine donne à voir la beauté du monde et met en lumière ceux qui la protègent.

Suivez son regard sur Instagram @sabine.bouvet

back to top