Règles Covid-19 à Cuba
Danza Contemporánea de Cuba (DCC): Enjambre de Creatividad

Danse Contemporaine de Cuba (DCC) : Essaim de Créativité

Dernière modification: janvier 11, 2023

Danse Contemporaine de Cuba est un groupe crée en septembre 1959 par le maitre Ramiro Guerra qui, afin de former une compagnie, a convoqué les danseurs depuis le Département de Danse Moderne du Théâtre National de Cuba qui avait été créé récemment. C’était un essai pour établir définitivement l’esthétique de la nouvelle danse qu’il avait assimilée aux États-Unis avec Martha Graham et d’autres icones de l’époque.

Depuis ce moment-là, le groupe qui est dirigé par le Prix National de Danse Miguel Iglesias depuis trois décennies déjà, a réalisé plus de quatre-vingt-dix tournées par des pays d’Amérique, d’Europe, d’Asie et d’Afrique, et a participé aux plus importants festivals et événements de danse du monde. La compagnie a été décrite par la critique spécialisée comme l’un des meilleurs de son genre en Ibéro-Amérique. Tout au long de ses 61 ans la compagnie a été ovationnée par le public et a reçu les éloges de la presse internationale grâce à ses magistrales présentations dans les principales scènes du globe.

Le répertoire actif de la compagnie inclut les œuvres les plus nombreuses qui montrent l’universalité que l’identifie, son style unique et irrépétible caractérisé par les vastes possibilités chorégraphiques et technico-interprétatives, ainsi que l’intégration harmonique et fonctionnelle des autres arts au langage de la danse contemporaine, fondue avec les ancêtres africains. Ceux-ci réaffirment le « ajiaco » multi-ethnique (culturel et spirituel) que selon Fernando Ortiz nourrit la personnalité de base du Cubain et fusionnent aussi des styles et des formes sui-generis de créer dans le contexte de cette manifestation de la danse.

Au sein de cette compagnie, pendant ces six décennies, se sont formés les figures les plus renommées du panorama de la danse caribéenne et ont été conçus des projets à chaque fois plus innovants selon les points de vue chorégraphique, technique et interprétatif.

Danse Contemporaine de Cuba, avec ses bases esthétique-artistiques originales, continue ouverte aux dernières tendances de la danse dans le monde, dans une recherche illimitée, car elle fait des expériences avec des styles variés. Cela lui a facilité une approche à des créateurs et à des écoles d’autres nations, sans négliger absolument pas son essence technique, nuancée par la plus enracinée identité cubaine.
Actuellement la troupe exhibe une qualité stable, et cette clé essentielle qui les caractérise : l’éclecticisme - car ils essaient beaucoup de styles. Ils mélangent habilement les techniques modernes avec les traditions créoles, sans que l’on puisse remarquer des fissures. Pour cette raison nous pouvons affirmer qu’a poussé le germe d’une école contemporaine où la culture du ballet, de nombreuses techniques assimilées à la chaleur antillaise et le folklore jouent des rôles de base. Et ici, il faut dire que les chorégraphes de la compagnie s’approchent aux racines, mais à partir d’une danse pleine d’exigences et surtout en marquant une virtuosité comblée de sens.

Une autre qualité s’y ajoute, le magnétisme propre de la troupe. La clé n’est autre que la supériorité technique et son énergie réussie à travers la sage combinaison de grâce avec force héritée dès ses débuts. Sans oublier la préparation physique de ses membres, un signe caractéristique aussi du travail scénique.

Toni Piñera
Author Placeholder

Toni Piñera (La Havane, 1953) – Journaliste plus de 30 ans au journal Granma, critique d’art et danse, professeur à l’Académie Nationale des Beaux Arts San Alejandro, commissaire d’expositions d’art cubain (ancien directeur de la galerie La Acacia, La Havane), poète.

back to top