Règles Covid-19 à Cuba
Spanish Ballet of Cuba, a Dialogue with the Roots

Ballet Espagnol de Cuba (BEC), Un Dialogue Avec les Racines

Dernière modification: décembre 19, 2022

Le Ballet Español de Cuba (BEC) a été fondé vers 1987, par la prima ballerina assoluta et directrice du Ballet National de Cuba, Alicia Alonso. Au début, il fut baptisé Ensemble de danse espagnole du
Grand Théâtre de La Havane, puis il changea de nom pour celui de Ballet espagnol de La Havane, jusqu'à recevoir son nom actuel. La première directrice du groupe fut Olga Bustamante, qui le resta jusqu'en 1993. Ce fut ensuite le danseur et chorégraphe Eduardo Veitia qui prit la relève.

À partir de ce moment, de nouvelles perspectives sont envisagées pour continuer à façonner le projet - toujours en préservant les meilleures traditions hispaniques : de la richesse et de la couleur des danses
régionales, au raffinement de la danse classique espagnole, de la grâce de l'école du boléro au feu du flamenco -, à l’orienter vers des œuvres à un caractère plus contemporain en termes de thèmes et de solutions esthétiques et dramatiques appelés à enrichir et à ouvrir de nouveaux horizons, tout en favorisant un dialogue entre les danses traditionnelles de la péninsule et de Cuba.

Ainsi, la première Unité d'enseignement est fondée, pépinière dans laquelle la compagnie peut puiser pour monter ses créations, et qui permet aux jeunes danseurs de parfaire leur niveau technique. Les
échanges avec l'Espagne se multiplient et des groupes, des personnalités de la danse espagnole, des professeurs, des chorégraphes se rendent dans l’Île pour enrichir le travail de danse. Nous pouvons mentionner de nombreuses figures de la danse flamenco et des groupes régionaux qui contribuent à l’essor du BEC : des noms comme Marienma, Trini Borrull, Pastora Matos, Manolo Marin, Goyo Montero, José Antonio, Maria Juncal, Francis Nuñez, Marieta Romero, Joan Fosas, Pablo Egea, Ana Ruiz, Hierba Buena, Antonio El Pipa, la Compagnie folklorique d’Andorre…, la Fondation Antonio Gades et son professeur Estela Araujo et son mari, Cristina Hoyos et bien d'autres, le hisseront incontestablement à un niveau supérieur. Des œuvres intéressantes, très élaborées et imaginatives apparaissent dans le répertoire, avec des airs nouveaux et des styles divers qui enrichissent la scène, et le BEC se développera jusqu’à atteindre sa maturité : La vida breve, Aquel brujo amor, La Casa Alba, Carmen, La Habana Valdés (inspiré par l'œuvre littéraire de Cirilo Villaverde, Cecilia Valdés), ainsi que El Fantasma (basé sur Le Fantôme de l'Opéra, du Français Gaston Leroux) ont apporté à la scène un souffle d'aventure et de
romance… Ainsi que d'autres basés sur les œuvres de grands peintres cubains…, pour ne citer que ceux-ci.

Le Ballet espagnol de Cuba (BEC) a participé aux Festivals internationaux de ballet de La Havane, aux Festivals internationaux d'art lyrique de La Havane, ainsi qu'à plusieurs éditions du Festival La Huella d’España (L’empreinte de l’Espagne), dirigé pendant 25 ans avec la collaboration artistique d’Alicia Alonso.

Depuis 2017, il organise le Festival international de Danse espagnole et de flamenco, qui en 2020 a eu sa deuxième édition. La troupe a effectué de nombreuses tournées au Nicaragua, au Costa Rica, en Colombie, au Mexique, au Guatemala, en Turquie, dans la Principauté d'Andorre et, bien sûr, en Espagne, où en 1992 elle a obtenu la deuxième place du Premier concours international de chorégraphie de Danse espagnole, au Théâtre Albéniz de Madrid, pour l'interprétation de la chorégraphie Sonata y Fandango, du maître Eduardo Veitía. Cette même année, le BEC a été invité au 1er Congrès de l'École Bolera, où il a partagé la scène avec des personnalités de la taille de Pilar Lopez, Antonio, les frères Pericet, entre autres. Récemment, en 2017, la compagnie a participé avec un succès public et critique retentissant au spectacle Oh Cuba, lors du 16e Festival Lorca et Grenade, qui s’est déroulé entre juillet et août dans le célèbre Generalife de l'Alhambra (Espagne). Ici se sont mélangés le flamenco, la musique cubaine et des artistes classiques espagnols tels que Loles Leon, Adrian Galia, Antonio Carmona, Diego Franco parmi tant d'autres, sous la direction de Francisco Ortuño. En janvier 2020, ils sont rentrés d'une vaste tournée par 31 villes de la République populaire de Chine.

Toni Piñera
Author Placeholder

Toni Piñera (La Havane, 1953) – Journaliste plus de 30 ans au journal Granma, critique d’art et danse, professeur à l’Académie Nationale des Beaux Arts San Alejandro, commissaire d’expositions d’art cubain (ancien directeur de la galerie La Acacia, La Havane), poète.

back to top